Gunzburg

Mail 21 h : “5000km! Pas mal pour nos petites jambes ! Nos casques et maillots sont décolorés par le soleil, le gilet jaune fluo derrière la remorque est maintenant jaune pâle, les vélos sont couverts de la poussière blanche des chemins que l’itinéraire le long du Danube emprunte parfois… J’ai même du remplacer mon vieux porte bagages avant, acheté à Tarbes en 2000, vaincu par la fatigue… Mais nous sommes en forme! (même si le jour de repos demain n’est pas de refus!)
Hier finalement l’orage annoncé ne vient pas, mais aujourd’hui souffle un petit vent frais de Nord-nord Est sur lequel nous ne crachons pas car il nous pousse! Du coup il fait beau mais “seulement” 25C.
Ce matin nous attaquons par une succession de côtes, quoi??!! Depuis 900km que nous n’en avions pas vu une, ça fait mal aux jambes, surtout à froid!
Le Danube est maintenant nettement plus étroit, nous sommes à 2600km de son embouchure, et la véloroute ne le longe plus que par moments. Le paysage n’offre pas grand intérêt, si ce n’est les villes bavaroises, très jolies, propres, fleuries, les façades colorées ou ornées de fresques, de grandes anciennes portes, des frontons ouvragés…
La véloroute est d’ailleurs nettement meilleure plus en aval en Autriche : aménagements, fléchage, déviations si nécessaire, bien plus de portions non asphalées en Allemagne.
À 16h nous apercevons un lac de baignade… Plouf! L’eau est fraîche et très claire, ça nous régénére pour les derniers km!
87km, nous sommes à Gunzburg, dîner au soleil couchant sur tables et bancs mis à disposition par le camping… Pastèque, saucisses grillées au mini barbecue trouvé en faisant les courses, salade de tomates, yogourt, fruits… Il fait bon, pas de moustiques, nous sommes bien !
Allez direction dents et lit pour les enfants !
Demain repos”

Papi Alain
 
3 commentaires

3 Commentaires

PANIS Serge dit :

Tout “roule” impeccable…5000 Km (Et avec tout le barda…)Cette année je suis encore loin de les avoir faits…. Bonne journée de repos.

Céline dit :

On est toujours aussi admiratifs pour votre belle aventure! Reposez vous bien demain et à très bientôt!
Bisous drômois de la famille Daujan!

STEPHAN Jean-Philippe dit :

5000 km dont 900 de plat sans voir une côte… où est le mérite? C’est vraiment “petit joueur”…
A moins que vous ne soyez devenus si costauds que vous ne rendez plus compte quand çà monte: alors là, chapeau bas!
Bises à tous.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.