St Genix sur Guiers

Mail 22 h : “Hier matin le ciel un peu gris se dégage rapidement et je prends une bonne suée à remonter au camping à vélo chargé des courses de la journée !( le camping est en haut d’une bosse de 1km). Le début d’après midi se passe au bord de la piscine mais le ciel se couvre et on entend tonner au loin, puis de plus en plus près… Vers 17h il se met à pleuvoir, cela s’arrêtera un peu pour nous laisser dîner abrités sous un parasol prêté par le camping mais reprend de plus belle vers 22h. Un énorme coup de tonnerre claque vers 4h et il pleut très fort toute la nuit et ce matin. Cela cesse vers 13h et le temps de manger et plier nous partons vers 14h30. En route nous prendrons 2 petites averses et nous arrivons également sous la pluie au camping de St Genix sur Guiers, vers 18h30, après 70km…. Et nous avons passé les 6000km!
Nous essayons de suivre la véloroute “viarhona” mais les véloroutes à la française ont encore du progrès à faire… À Chanaz la véloroute est brutalement coupée par le chantier d’une centrale hydroélectrique et il nous faut faire demi tour et improviser un autre itinéraire.  Un peu plus loin c’est cette fois la route principale qui est barrée et c’est un nouveau détour… Mais nous profitions tout le long de DESCENDRE le Rhône, la pente est infime, mais avec nos bagages, ça compte et nous avançons bien, presque à 21km/h de moyenne.
La France n’est sans doute pas le pays des véloroutes mais quel plaisir de trouver les spécialités régionales : tomme de Savoie, ici brioche de St Genix… Dans aucun des 13 autres pays visités nous n’avons vu cela !!!
Demain l’étape est courte en direction de Charavines sur le lac de Paladru.”

Papi Alain
 
2 commentaires

2 Commentaires

STEPHAN Jean-Philippe dit :

4 mois et 6000 km! soit environ…1.500.000 coups de pédales! Combien de litres de sueur? Combien de jolis villages ou paysages traversés? Combien de rencontres sympa? Et combien de photos pour vous rappeler cette aventure qui restera, à n’en pas douter, dans vos mémoires comme une période tout à fait extra ordinaire (en deux mots pour faire ressortir ce côté inhabituel d’un tel voyage).
Bises à tous.

CHRISTIAN FRANCOISE dit :

bonjour et merçi , car nous nous obligeons à regarder la carte, histoire de réviser un peu notre géographie;;;;
là, nous allons vous laisser , car nous partons à la montagne, sans internet. A notre retour ,vous serez sûrement, à la maison, ou bien prés…Savourez tous ces derniers jours, gros poutous à vous quatre. Françoise Christian.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.