C'est parti ! … en passant par Hoffen, Karlsruhe, et en train vers Salzburg

Vendredi départ 20h30 de Verfeil direction Matabiau. Tout le monde a le sourire (le stress du départ aussi…) Et les enfants sont enthousiastes. Ils se prennent pour Bardet et Barguil dans la côte de St Marcel Paulel ! Nous arrivons vers 22h à la gare, bien en avance pour le départ du train à 22h50. Le train est complet comme d’habitude… il semble que le train de nuit résiste encore à la SNCF qui veut les supprimer…
Nous faisons compartiment commun avec un jeune couple qui descend à Orléans pour faire la Loire à vélo.
Arrivée à Paris Austerlitz pile à l’heure à 6h50 après une bonne nuit, nous nous dépêchons de descendre et de mettre toutes les sacoches sur les vélos car il nous faut relier gare de l’est pour le départ du TGV vers Strasbourg à 7h44.
C’est chose faite sans encombre avec même une pause dans une boulangerie pour acheter une belle et bonne brioche aux pralines. Pas trop de marge horaire malgré tout… sur le quai, nous trouvons Anne-Marie la maman de Sébastien avec qui nous faisons chemin commun jusqu’à Stundwiller !
2h pour rejoindre Strasbourg et une heure d’attente à Strasbourg pour le TER desservant Soultz-sous-forêt. Le temps de prendre un café et c’est reparti !
Arrivés à 11h30 à Soultz, un trajet impeccable… mais… où est la sacoche de Florian ?? Il l’a oubliée dans le train !!
Bon, il n’y a qu’à attendre une heure que le train revienne dans l’autre sens et Kitou récupère la sacoche !
Pendant ce temps, les hommes se sont avancés à la salle des fêtes de Hoffen (à 5km de la gare) pour les 40 ans de Sébastien et Christelle. Maman les rejoint en se faisant tremper par l’averse qui n’arrosera jamais Hoffen !!
Ce sont de chouettes retrouvailles avec des amis que nous n’avons pas vus depuis longtemps. Des mariages ont été proclamés, des naissances… il y a de la jeunesse !
Nous décidons de dormir dans une petite pièce au sous-sol de la salle des fêtes. Nous sommes bien installés sur nos matelas autogonflants et il y a tout ce qu’il faut, même des douches !
Dimanche matin nous pédalons jusque chez Sébastien et Christelle à Stundwiller (5km) prendre le petit déjeuner. Vers 11h un groupe part visiter des vestiges de la ligne Maginot, Damien les accompagne tandis que les parents préfèrent préparer tranquillement le départ. 12h30, c’est l’heure des au-revoir, il nous faut faire 40km pour aller à Karlsruhe prendre le train vers Salzbourg, “vrai” départ du voyage de cette année ! Un bon vent nous pousse et le ciel alterne entre nuages et éclaircies. Nous franchissons le Rhin sur le bac de Neuburg et nous voici en Allemagne… l’Allemagne a VRAIMENT une autre approche du vélo, une autre philosophie de la ville. Nous ferons les 15km en Allemagne depuis le bac jusqu’à la gare intégralement sur pistes cyclables. Il y a des vélos, des remorques à vélos partout. Les directions sont bien signalées, les voies délimitées pour les vélos aux feux pour tourner à droite/gauche… dans Karlsruhe, nous faisons 5km dans un grand parc et nous tombons directement sur la gare. Faut il ajouter que le réseau tramway est très étendu ??
Nous sommes à la gare à 15h30 après une pause jeux d’enfants en route. Le temps d’acheter des glaces pour les enfants, des pâtisseries pour les parents et C’est parti pour Salzbourg! On se régale encore des ascenseurs qui desservent les quais où on peut embarquer 2 vélos chargés… des SEIZE places vélos (toutes occupées…) du train (6 places dans le Toulouse – Paris, 4 dans le Paris – Strasbourg…)… de leur large accès… bref !
C’est parti pour Salzbourg où la météo nous annonce la pluie pour ce soir et demain …
Arrivés à Salzburg vers 21 h. Tente montée sous la menace de la pluie et à la frontale. Tout va bien. Prêts à dormir.
 

Papi Alain
 
3 commentaires

3 Commentaires

Claire dit :

Très bon voyage à vous!
Super! 😀 Nous allons pouvoir suivre les aventures de la famille Stephan.
Bonne fête à Christine demain
Grosses bises à tous les 4

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.