Seeboden

Hier soir la préparation du repas au réchaud à bois entre/sous les averses est un peu sportive… Et horreur, au moment se coucher, le matelas de Kitou est à plat… pas de doute, Il est crevé… la nuit est bonne quand même (90km à vélo obligent…) et nous nous réveillons au doux bruit des gouttes sur la tente. La luminosité intérieure n’augure rien de bon. En effet le ciel est complètement bouché ce matin à Bad Gastein, côté nord du massif. Un bref répit nous permet de faire chauffer le lait mais la pluie reprend aussitôt après. Nous décidons d’aller voir côté sud de la montagne si la météo est meilleure. Nous démontons les tentes sous la pluie tout en réparant en parallèle le matelas (3 couches de colle à 10 minutes d’intervalle)… Vu la météo, nous décidons d’aller prendre le train à Bad Gastein, 5km avant le début du tunnel ferroviaire “Tauernschleuse” qui franchit la montagne. C’est sans compter qu’il nous faudra monter 400m pour y arriver, par paliers avec des pourcentages parfois impressionnants. Nous traversons la touristique station thermale de Bad Gastein sans trop prêter attention à la spectaculaire chute d’eau, pressés que nous sommes par la pluie et le temps. Arrivés à la gare quelques min avant le départ du train, le guichetier est formel : il n’y a plus de place pour les vélos ! Nous poursuivons donc 5km supplémentaires sous la pluie (et 100m de dénivelé) pour arriver à l’entrée du tunnel, juste à l’heure pour le train qui fait la navette. 10 minutes de traversée au chaud. A la sortie, le soleil désiré n’est pas au rendez-vous mais il ne pleut (presque) pas. Comme il fait frais, que nous sommes humides, et qu’il est 12h30, nous entrons dans le premier “bistro”. Au menu : soupe de goulache, goulache et pas de dessert, nous sommes repus!! Papa hésite devant le panneau “zimmer frei” et la bruine, mais maman dit : “à vélo, il faut avancer, allons voir plus bas s’il fait meilleur”. 8km de descente plus bas, C’est très bien vu : il fait sec et 5 degrés de plus. Idéal pour poursuivre la jolie route, vent et nuages dans le dos et profil globalement descendant (presque) le long de la rivière.
Nous arrivons vers 17h à Seeboden le long du joli Millstatter See. Le camping a sa “plage” (herbe) d’accès au lac avec pontons et évidemment les enfants veulent y plonger (même s’il manque quelques degrés…) pendant que papa va faire les courses. Le soleil fait son apparition et réjouit les cœurs ! Nous retournons profiter du panorama en dinant sur la table de pique nique de la plage. Ce soir pour la première fois du voyage, les tentes sont sèches !
Au bilan pour aujourd’hui 55km et encore 1000m de dénivelé!
Demain nous restons ici pour notre premier jour de repos bien mérité !
PS : Oubli : Kitou à localisé le trou du matelas en le plongeant dans la piscine !
 

Papi Alain
 
5 commentaires

5 Commentaires

Jean-Philippe STEPHAN dit :

Hello,
Je suis très impressionné par l’endurance de Damien et Florian. 85 km avec 1300m de dénivelé (soit une moyenne de 1,5%), c’est une vraie performance; cela prouve leur détermination!
J’espère que vous avez épuisé votre quota de pluie pour le mois et que Monseigneur l’Astre solaire va enfin vous accorder ses plus beaux rayons.
Bonne continuation,
Bises à tous.

Jean-Philippe STEPHAN dit :

PS: sommes passés hier à Verfeil. La chatte est en forme. Avons cueilli quelques tomates et les mirabelles seront bientôt à point.

Marie garrido dit :

Coucou
Je suis admirative ! Quelle énergie !!
Même Hugues est impressionné par l endurance des enfants Bravo ! Pleins de bisous ensoleillés
Marie

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.