Wasserburg

Vendredi soir nous partons de Verfeil vers 21h. Au bout de 5 km papa se rend compte qu’il a oublié ses gants… demi tour (sans bagages). Puis c’est un bruit sur le vélo de maman, nouveau stop et un peu de re-vissage de porte bagages sur le bord de la route… avec ça, il fait déjà nuit et nous poursuivons notre route vers Toulouse avec les lumières et les gilets fluos. Nous arrivons sans encombre mais un peu tard chez Marianne qui nous prête son appartement pour la nuit. L’éclipse de lune est masquée par les nuages mais nous l’apercevons malgré tout en contournant Toulouse.

28/07. Courte nuit, lever à 4h15 pour le train de 5h30. Personne dans les rues de Toulouse… petite péripétie avec le quai du train qui n’est affiché que tardivement, les parents ont anticipé mais ont parié sur le mauvais quai, il faut changer de quai au dernier moment mais pas de pb. (Damien avait bien dit qu’il fallait attendre!). Correspondance à Lyon sous un gros orage. Il pleuvra tout le long jusqu’à Zurich. A Genève, on se rend compte que bien qu’on ait les billets pour les passagers et les vélos, il aurait fallu réserver une place vélo dans le train pour Zurich… et c’est complet. Heureusement, maman va négocier avec le contrôleur qui installe nos engins dans son fourgon à bagages et on a même le droit de voyager en première !
Au bilan nous arrivons à Sargans à l’heure prévue : 17h.
Quelques km et nous retrouvons avec plaisir nos amis et premiers hôtes warmshowers (en 2010) Marlis et Peter.

29/07. Après une pizza-raclette et une bonne nuit c’est un grand soleil et un solide petit déjeuner qui nous attend ce matin. On est gâtés ! Nous partons tous ensemble et longeons plus ou moins le Rhin. Nous nous séparons à midi. Pause vers 14h à une superbe aire de jeux d’enfants. C’est tout plat, nous roulons  bien. Quelques petits détours et c’est l’arrivée au lac de Constance. Dimanche après midi 28 juillet par beau temps, c’est la foule ! Énormément de vélos, bcp de vélos électriques. Il nous reste 20 km jusqu’au camping mais tout le monde est encore en forme. Nous arrivons vers 15h45. 88km au compteur ! Le temps de planter la tente au petit camping très agréable de Wasserburg, au bord du lac, et nous rejoignons Nuria venue à notre rencontre. Une ancienne collègue de maman partie s’installer à Friedrichshafen avec Andréas, son conjoint d’origine allemande, et leur fille, Ines. Glaces, baignade (l’eau est super chaude, on y passe un moment à jouer au frisbee) et c’est déjà l’heure de se séparer. Premières pâtes du voyage 2018 sur le rechaud… balade vespérale au lac, magnifique avec la lumière couchante. Première nuit sous la tente.

Papi Alain
 
0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.