Transferts et péripéties- Jours 1 et 2

Nous attaquons donc hier matin notre looong transfert qui doit nous ramener de Suède en Alsace. Départ de Suède sous un beau soleil, nous petit déjeunons au bord du lac en compagnie des oies et des canards (qui voudraient bien déjeuner aussi !!)

samedi 30 juillet :

Le premier train a dès le départ 25 minutes de retard, notre correspondance à Copenhague devient tendue ! Nous traversons en train le pont entre Malmö et Copenhague et nous voici au Danemark ! Le train n’a pas pris davantage de retard en route, la correspondance se fait à quelques minutes…. mais de toutes façons finalement le train suivant est lui aussi retardé de 15 minutes !

Notre intention était de rejoindre en train le point le plus proche du ferry pour l’Allemagne (Nykobing). Celui ci relie Gedser (Danemark) à Rostock (Allemagne), une traversée de 2h/50km. Il y a des bateaux régulièrement, nous visons d’arriver à Nykobing avec notre train à 13h, faire 25km à vélo pour rejoindre Gedser, prendre le ferry puis une station de train en Allemagne pour aller dormir à un camping à Schwaan.

Nykobing est le terminus de notre train depuis Copenhague. On installe les vélos et nous allons nous asseoir à des places libres 1 wagon plus loin. Nous nous laissons porter tranquillement en attendant le terminus. Peu avant, Rémi sort le téléphone pour réviser l’itinéraire à vélo pour Gedser. Et là gros problème : le GPS indique que nous ne sommes pas du tout à l’endroit souhaité. Deuxième problème : en fait nous réalisons que le train s’est séparé en deux. Les vélos et les sacoches sont à Nykobing, les cyclistes à Odense ! Panique ! Heureusement le contrôleur comprend la situation. Il appelle son collègue a Nykobing qui nous descend les vélos du train et les garde de côté. Quant à nous, nous sommes bons pour retourner sur nos pas, et là aussi le contrôleur sympa nous dispense de payer nos billets retour. Bilan : nous voici à Nykobing, vélos retrouvés et sacoches aussi, vers 16h. Adieu ferry de 15h45 ! Du coup nous décidons d’aller jusqu’au port, d’y camper (il y a un mini camping à moins d’un kilomètre du port) et de prendre le premier ferry de 7h demain matin.

Dimanche 31 juillet :

Lever donc de bonne heure pour prendre le ferry, la traversée s’effectue sans encombre. Nous sommes à Rostock à 9h, le train est à 11h. Sur le trajet du port à la gare (12km), Damien casse un rayon. Nous prenons le temps de le remplacer correctement. Nous savourons un café et des pâtisseries devant la gare, le premier café depuis plusieurs jours car les prix en Suède sont plutôt dissuasifs.

Le trajet en train comporte 3 changements. Le premier tronçon de Rostock à Hambourg est bondé, ce qui occasionne du retard. Du coup le train saute l’avant dernière station et il valait mieux car c’est très très juste pour attraper la correspondance à Hambourg ! Heureusement tout le monde maintenant sait porter son vélo chargé dans les escaliers et nous sommes aussi rapides dans les gares avec nos vélos que des piétons ! Le train suivant est quelques minutes en retard, et nous n’avons que 5 minutes pour la correspondance suivante ! Ça semble râpé, mais heureusement le train suivant attend, ouf ! Dans le dernier train, tout semble se dérouler sans problème, nous sommes à l’heure. Il vaut mieux car nous arrivons à 18h26, nous avons 5km jusqu’au camping et le gérant joint au téléphone un peu plus tôt nous a bien dit que passé 19h ne nous accepterait pas !! (Des visiteurs pour une nuit ne l’intéressent visiblement pas du tout).

A l’avant dernière station, patatras ! Des zigotos jouent avec le signal d’alarme, puis avec les portes et nous restons en gare 30 minutes ! Du coup nous arrivons à Osnabruck notre destination du jour à 18h57, trop tard pour le camping ! Heureusement Rémi arrive à négocier en allemand au téléphone un délai de 15 minutes pour arriver au camping. C’est juste le temps qu’il nous faut (compte tenu du temps perdu à sortir de la gare). Nous fonçons. L’orage nous attend ! Une bonne saucée, nous arrivons trempés mais à temps !! Fin des opérations pour ce soir, il ne reste qu’à attendre la fin de l’averse pour monter les tentes sous les gouttes résiduelles, nous doucher et aller manger une pizza.

Gedser Danemark - Strava

25.61 km

64.1 m

23 km/h

Kitou & Rémi
 
2 commentaires

2 Commentaires

Cécile (SPU) dit :

Tout fini bien mais que d’aventures !! J’ai fait un stage à Svenborg au sud de Odense (IRD fuel cells), c’est joli – dans d’autres conditions 😅

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.