7 août – Beaufort sur Gervanne

Agréable soirée à discuter avec notre hôte Christian qui prépare un voyage à vélo en Asie.

Réveil sous un ciel gris. On démonte la tente des enfants mais pas celle des parents, par précaution, jusqu’à l’heure de partir. Bonne idée ! Pendant le petit déjeuner, il nous faut nous y replier dare dare car de grosses gouttes commencent à tomber. C’est de courte durée et nous pouvons partir un peu avant 10h. Un détour au village pour tamponner les cartes de route des enfants : boulangerie pas de tampon, Vival non plus, c’est finalement l’esthéticienne qui nous sauvera ce matin !
On file bon train sur la belle voie verte en faux plat descendant jusqu’à Pouzin. On franchit le Rhône et nous passons dans la Drôme. Devant nous se découpent de plus en plus visibles les montagnes du Vercors, mais derrière nous, c’est de plus en plus gris. Des gouttes ne tardent pas à tomber et nous trouvons refuge sous un hangar juste au moment où le plus gros de l’averse se met à tomber! Nous y resterons environ 40 min. Nous signalons notre présence au propriétaire de la maison d’en face… pas un mot. Encore moins une invitation à rentrer au sec ou à boire un café,  ce n’est pas tant le café que le geste que nous aurions apprécié …mais nous ne sommes pas dans les pays de l’Est !!
Nous repartons vers midi sous les dernières gouttes. L’averse a bien mouillé, la route est trempée. Nous bénissons nos garde boue qui gardent nos fesses au sec ! La route jusqu’à Crest est un peu trop grosse et passante et vent de face à notre goût. La bande latérale fait office de piste cyclable. Nous sommes à Crest vers midi et demie, une pizzeria nous accueille pour manger au sec. On se régale bien (Damien prend une pizza tartiflette !!) et pendant ce temps là, le soleil fait son retour ! Nous devons donc mettre la crème solaire avant de ré-enfourcher nos vélos ! Il reste une quinzaine de km jusqu’à Beaufort sur Gervanne terme de la journée.
Le Vercors se dessine devant nos yeux. La fin est en montée mais c’est court et pas trop pentu. C’est l’amorce de la montée au col de Bacchus.
Accueil agréable au petit camping à la ferme “domaine de Belonne”, tout à fait le genre de structure qui nous convient… ne manque que le lave linge ! Mais il y a piscine, bière fraîche locale, clairette du Domaine ( peut-être pour l’apéro ?…) , pain le matin, table et chaises !

Demain repos avant de monter le col de Bacchus en direction de St Jean en Royans. 

Papi Alain
 
3 commentaires

3 Commentaires

gerard turpin dit :

Joli parcours, jolies photos…. et jolis sourires sur tous les visages des héros de cette nouvelle saison de la saga Stéphan. Les riverains sont savs doute moins accueillants (les randonneurs plus nombreux aussi?) mais que la route et les paysages sont beaux. Lozère et Ardeche me rappellent de bons souvenirs (même si grosse chaleur et bitjmd fondant

gerard turpin dit :

…et bitume fondant) mais je regarde maintenant la suite de votre périple avec les yeux de la découverte. Bon périple à tous quatre.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.